Lorsque vous vivez des épreuves (décès, perte d’emploi, séparation etc…), il peut être important de savoir demander un accompagnement qui pourra faciliter la traversée de vos souffrances émotionnelles. Il s’agirait ici d’une aide ponctuelle reliée à un évènement traumatique contextuel.

 

Par ailleurs, s’engager dans un cheminement personnel et thérapeutique peut également vous permettre d’amorcer un processus de changement plus en profondeur lorsque que des limitations vous empêchent d’avancer et de vous réaliser (insatisfaction, stress, anxiété, peur, culpabilité, etc…). Aussi, une démarche thérapeutique comportant des objectifs de changement ne se fera généralement pas dans l’urgence. Il s’agit d’un cheminement qui demande de la patience. Vous aurez possiblement à accepter que vos progrès se fassent par paliers successifs d’avancement avec des phases de retour en arrière (j’avance de deux pas puis je recule d’un pas). Néanmoins, au fil du temps, vous ressentirez une solidification intérieure qui vous permettra de nuancer vos inconforts, et qui vous donnera de plus en plus la force de poursuivre les objectifs d’évolution souhaités.

 

Faire appel à un professionnel de la relation d’aide doit être une décision libre et assumée. Je suis prêt(e) à m’engager dans un processus d’accompagnement thérapeutique  lorsque  je le décide par moi-même, et non en réponse à une demande extérieure; que ce soit d’un conjoint, d’un parent, d’un employeur etc. Bien que cet “extérieur” ait pu me conseiller, je me suis approprié la démarche car j’en vois le sens, dans un besoin identifié pour moi-même. 

 

NB : Bien que vous n’ayez pas besoin d’être référé par un médecin pour entreprendre une démarche thérapeutique, je vous invite néanmoins à discuter de vos symptômes avec votre médecin de famille, afin que vous puissiez aussi bénéficier d’une prise en charge médicale, si nécessaire.

Plusieurs professionnels peuvent être habilités à vous accompagner :

  • travailleurs sociaux
  • psychothérapeutes
  • psychologues
  • psychoéducateurs
  • coachs de vie, etc.

 

Bien au-delà du titre que le professionnel peut arborer, au-delà également des tarifications qui peuvent être très variables d’un professionnel à un autre, le processus thérapeutique consiste avant tout en une RENCONTRE entre deux humains qui vont devoir tisser une relation ensemble (alliance thérapeutique), et faire un travail d’équipe. De plus en plus de témoignages de clients laissent d’ailleurs apparaître ce besoin d’échange bidirectionnel. Ainsi, des discussions interactives permettent davantage de remettre en question certains angles de vue ou certaines croyances limitantes.

 

J’invite toute personne en démarche individuelle à se sentir avant tout à l’aise avec le professionnel qu’elle rencontre :

  • Le thérapeute est-il impliqué avec moi durant les séances?
  • Suis-je à l’aise, en confiance, au point de pouvoir évoquer n’importe quel sujet sans peur ou impression d’être jugé(e)?
  • Ai-je des retours, des reflets, des outils de la part de mon thérapeute qui me permettent de questionner et d’avancer dans mon cheminement?

La durée d’un suivi thérapeutique peut être très variable d’un individu à un autre et dépend de plusieurs facteurs. Elle dépendra, en effet, de vos besoins mais aussi et surtout de votre mobilisation et de votre engagement tout au long de votre cheminement. Nombreuses sont les personnes qui, en fin de thérapie, témoignent de leur grande satisfaction à avoir effectué un travail introspectif. Elles signifient même leur déception à ne pas l’avoir réalisé plus tôt dans leur vie.

 

Deux mouvements majeurs qui opèrent en alternance dans le processus de changement (transposable à l’échelle systémique couple et/ou famille) :

 

1- L’observation et l’accueil
de soi :

Il s’agit principalement d’explorer, dans un mouvement d’acceptation, ce qui EST dans votre vie, au moment présent

L’observation et l’accueil
vous permet :

  • De revisiter le vécu expérientiel insatisfaisant voire douloureux, passé et/ou présent
  • L’expression des émotions en lien avec les évènements difficiles
  • De repérer vos problématiques, vos schémas répétitifs déséquilibrés (patterns), tant en lien avez de vous-même, qu’avec l’extérieur (couple, enfant, travail etc.)
  • De comprendre en quoi il vous a été utile de maintenir vos schémas répétitifs jusqu’à présent (quels en étaient les bénéfices secondaires)

 

2- Définition des nouvelles orientations :
Il s’agit ici de l’étape de remise en question des schémas répétitifs déséquilibrés que vous entretenez, ainsi que du repérage des changements à opérer dans votre vie, tant en termes de pensées que d’actions. L’objectif est de quitter vos zones de confort (inconfortables) connues, afin d’expérimenter de nouvelles possibilités qui vous rapprocheront davantage de votre système de valeur.
Généralement, de nouvelles compétences ainsi qu’une solidité intérieure se manifesteront par l’entraînement dans les nouveaux apprentissages.

  • Remise en question des croyances limitantes, des schémas répétitifs déséquilibrés
  • Définition de nouveaux objectifs davantage en lien avec vos valeurs
  • Repérage des changements à opérer dans votre vie pour y parvenir
  • Expérimentation puis entraînement dans les nouvelles possibilités